Trois questions à Stanislas Renié

Stanislas Renié, président du Modem 63 et membre du Conseil National du Mouvement Démocrate, a décidé de soutenir la candidature d’Eric Faidy à la mairie de Clermont-Ferrand.

Pourquoi le responsable du Modem que vous êtes s’engage-t-il avec Eric Faidy ?

C’est une continuité politique et je ne suis pas seul à le faire, car Eric Faidy incarne les valeurs que porte notre mouvement. Nous avons successivement soutenu la candidature d’Emmanuel Macron, les candidats de la majorité présidentielle aux élections législatives et la campagne européenne de la liste Renaissance. Aujourd’hui, Eric Faidy nous apparait le plus à même de prolonger cette histoire. Il a le meilleur profil pour devenir le rassembleur du Pôle central, assurer le renouvellement du personnel politique et transformer cette ville qui en a bien besoin.

Mais pourquoi ne pas soutenir le candidat investi par le Conseil national du Modem ?

Je me situe dans une dynamique qui vient de la société civile, pas dans des quotas de partis. Eric Faidy n’est pas un candidat isolé. Il est à l’écoute des Clermontois et élabore son programme avec eux. S’appuyant sur une équipe performante, il monte un projet de transformation profonde de cette ville afin de répondre aux défis de l’avenir et d’améliorer le quotidien des Clermontois.

C’est un choix personnel ?

Personnel bien sûr, mais collectif surtout. Comme moi, de nombreux militants du Modem soutiennent la candidature d’Eric Faidy parce qu’il est porteur de changement et qu’il leur paraît le plus susceptible de gagner.

Laisser un commentaire