Se déplacer autrement à Clermont-Ferrand

Cap sur les bus, le tramway, le vélo et la voiture électrique … La hausse continue du parc automobile se traduit par des encombrements toujours plus importants, une asphyxie de la ville et une double menace, sur le climat et sur notre santé.

Il ne s’agit pas de chasser l’automobile de la ville, mais d’offrir des solutions alternatives. Celles-ci passent par le renforcement de l’offre de transports en commun, le soutien à d’autres modes de transport comme le vélo ou l’aide à la conversion au véhicule électrique.

Priorité aux transports en commun

Afin que personne n’habite à plus de cinq minutes d’un arrêt de bus, nous renforcerons le maillage du réseau sur toute la ville et créerons un réseau inter quartiers de navettes électriques. Le parc de bus évoluera vers des véhicules propres. Nous arrêterons définitivement les achats de bus fonctionnant au diesel.

De nouvelles lignes de bus

Nous optimiserons les 2 lignes à haut niveau de service (LHNS) proposées dans le PDU (tracé et technologie de motorisation). Avec l’économie réalisée, nous renforcerons le maillage des autres lignes ainsi que leurs fréquences (en particulier après 20h) et créerons une deuxième ligne de bus de nuit. L’accessibilité au réseau pour les personnes à mobilité réduite sera renforcée, en particulier au niveau des correspondances.

Vers la gratuité

Le transport en tramway et en bus deviendra gratuit à Clermont le week-end dès que nous accéderons aux responsabilités.

Faire entrer le train dans la ville

Clermont-Ferrand dispose d’une étoile ferroviaire sous-exploitée pour les déplacements domicile-travail. Nous ferons passer rapidement la ligne Clermont-Durtol en tram-train et étudierons avec la SNCF et la Région le développement d’un autre tram-train sur la ligne Vertaizon-Pont du Château-Clermont-Ferrand. Nous mettrons en œuvre avec la Région le transfert de la gare routière des Salins vers les terrains disponibles à l’arrière de la gare de Clermont.

Développer et sécuriser les pistes cyclables

Le plan vélo de Clermont-Ferrand accuse un énorme retard par rapport à celui des villes de même taille. Grâce au renforcement des transports en commun et du ferroviaire périurbain, des espaces de circulation seront libérés sur les boulevards de ceinture et sur les voies pénétrantes pour les déplacements en mode doux (vélo, trottinette, navette autonome, …). Nous accélérerons le calendrier de mise en œuvre du plan cyclable en faisant passer les dotations annuelles de 3 à 6 millions d’euros par an. Deux boucles cyclables continues et sécurisées seront créées, l’une faisant le tour du Plateau Central et l’autre empruntant les boulevards circulaires.

Vélos : améliorer l’offre

La gestion du remplissage des stations de C Vélo (fréquence de réapprovisionnement et de vidage) n’est pas satisfaisante. En concertation avec les habitants concernés, nous proposerons son amélioration, ainsi qu’une offre attractive de location longue durée de Vélo à Assistance Electrique (VAE).

Encourager les véhicules électriques

L’automobile individuelle, tout comme les camionnettes de service ou de livraison, dévorent trop d’espace urbain et polluent l’air. Nous créerons donc les conditions pour aider les automobilistes à passer d’un véhicule classique à une voiture électrique ou hybride. Parallèlement nous convertirons les véhicules de la Ville et de la Métropole. Nous développerons un plan ambitieux d’installation de bornes électriques dans les rues de la ville, dans les parcs de stationnement et dans les parkings relais.

Éliminer les points noirs de circulation

Les entrées et sorties de Clermont-Ferrand sont souvent devenues des points noirs qui bloquent le trafic. Nous les éliminerons en créant des parkings relais en amont. Ces derniers seront installés à proximité des lignes A, B et C ou reliés au centre-ville par des navettes rapides. Nous profiterons des aménagements du quartier de la Gauthière et des friches industrielles de Cataroux pour éliminer le point noir du Carrefour des pistes.

Une plateforme numérique multimodale

Pour permettre aux Clermontois et aux habitants de la ceinture péri-urbaine d’effectuer facilement leurs déplacements, nous mettrons en place une plateforme numérique multimodale. Cet outil aidera à trouver le trajet optimal d’un point A à un point B tous modes de transports confondus, ainsi qu’à payer l’ensemble des services consommés quel que soit l’opérateur. Cette plateforme offrira également une assistance aux personnes à mobilité réduite, aux personnes âgées et aux déficients visuels.

En savoir plus : Se déplacer autrement

Laisser un commentaire