Clermont la gagnante

Comment rendre Clermont-Ferrand attractive ? 

Héritage de décennies d’immobilisme, une mauvaise image colle à la peau de la ville. Elle n’attire ni les entreprises ni les touristes. L’économie s’en ressent, l’emploi et le recrutement sont à la peine, les jeunes urbains rechignent à s’y installer. 

En dépit de l’attractivité générée par de grandes entreprises phares et des initiatives d’associations d’envergure (ASM Clermont-Auvergne, festivals, …), Clermont a décroché par rapport aux villes de dimensions comparables, comme Montpellier ou Grenoble. 

Notre projet de transformer Clermont en ville verte est une nécessité pour le bien-être de ses habitants. En même temps, cette mutation est un tremplin économique. Une nouvelle image permettra à la ville de rebondir et d’attirer des activités. Végétalisation massive des places et des rues, moyens de transports propres et pratiques, urbanisme maîtrisé et repensé, patrimoine architectural réhabilité, participation active des habitants, tranquillité publique assurée… Clermont deviendra ainsi une ville accueillante aux personnes et aux initiatives.

Avec vous, nous ferons de Clermont-Ferrand un laboratoire national et international pour une nouvelle urbanité écologique et de l’économie verte. 

LES MESURES-CLÉS

  • Une « Green Valley »
  • Un « Mobility Village »
  • Un tourisme fer de lance
  • Une communication offensive
  • Une aire d’autoroute, vitrine de la ville

NOS PROPOSITIONS

DEUX PÔLES D’EXCELLENCE

Au-delà de la modification profonde du cadre de vie, la ville verte ce sont aussi des emplois actuels et futurs, avec des pôles d’excellence tournés vers la transition écologique.

➡  La « Green Valley » de Clermont

Clermont possède déjà d’excellents atouts avec le Biopôle Clermont-Limagne et ses entreprises d’exceptions, tournées vers l’avenir. Les nouvelles technologies qui y sont mises en œuvre répondent à de nouveaux besoins.

Nous appuyant sur ce tissu déjà existant, nous favoriserons un ensemble industriel rassemblant synergies et compétences. Autrement dit la « Green Valley » de Clermont-Ferrand. Autour de ce concept, nous créerons l’environnement nécessaire (foncier, facilités, accueil…) pour que des entreprises viennent s’installer dans ce croissant de la Limagne, du nord au sud de Clermont. 

Le passage des repas collectifs en bio et local va aussi entraîner la création d’une ceinture maraîchère autour de Clermont. La demande d’une alimentation de qualité est de plus en plus massive, mais la France ne fournit pas assez en bio et importe trop. Pour répondre à cette demande et développer en conséquence l’élevage régional et la production laitière de montagne en bio, la ville nouera un partenariat avec le Département. Dans cet esprit, nous encouragerons des entreprises de transformation à venir installer dans la Green Valley des unités proches des sources d’approvisionnement. 

➡  Un « Mobility Village »

Un deuxième pôle, Mobility Village, sera créé autour du campus universitaire des Cézeaux

Clermont-Ferrand dispose de tous les atouts pour devenir un pôle d’expertise des mobilités durables : le siège mondial de Michelin, des universités et des écoles qui ont déjà développé des expertises dans le domaine de la mobilité, le circuit de Charade, qui pourrait devenir le centre expérimental de la recharge électrique par induction, …

 Clermont et ses alentours deviendront un lieu d’invention et d’expérimentation des mobilités durables dans tous les domaines : technique, infrastructure, code de la route, assurances, ….

 Nous mobiliserons l’aide financière de l’Etat et de l’Europe comme d’autres villes européennes l’ont déjà fait. 

Ces deux pôles d’avenir se renforceront grâce à une mobilisation de tous les acteurs publics (Ville, Métropole, Département, Région, État) et privés (Entreprises, Associations,  …). 

Si nous sommes élus, nous chargerons pour chaque pôle d’excellence un expert internationalement reconnu d’accélérer les discussions afin de concrétiser ces deux ambitions majeures pour notre développement économique

LE MOTEUR TOURISTIQUE

Clermont doit également devenir le fer de lance d’un tourisme qui monte en gamme, tourné vers l’écotourisme et l’international, porte d’entrée d’un tourisme auvergnat lui aussi rénové. L’inscription de la chaîne des Puys sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO constitue désormais un des principaux moteurs de l’attractivité touristique de la région. 

La mise en valeur des centres historiques de Clermont et de Montferrand constitue une condition de l’attractivité touristique.

Avec une offre modernisée aussi bien au niveau des musées que des grands événements, la culture constituera elle aussi un axe majeur d’attractivité.

Véritable camp de base du tourisme clermontois, un espace sur le volcanisme, en lien avec l’UNESCO, Vulcania et le labo « Magmas et Volcans » sera adjoint à la Maison du tourisme de la place de la Victoire. 

➡  Remettre en valeur le patrimoine du Plateau central et de Montferrand

Un chantier destiné à remettre à niveau notre patrimoine bâti sera lancé en impliquant les résidents et les commerçants : standardisation et qualité des matériaux et du mobilier urbains, aide au ravalement des façades, mise en valeur des plus beaux bâtiments et monuments, y compris au niveau des éclairages. 

Nous mettrons l’accent sur la propreté : plus de poubelles qui traînent en permanence dans la rue, intensification des passages de ramassage, préemption des commerces fermés pour installer des activités liées au tourisme ou à l’art. Nos deux centres historiques doivent se mettre au niveau de ceux des grandes villes touristiques d’Europe. 

➡ Classement du Plateau central et du vieux Montferrand en zone touristique  

Nous proposons de classer en zone touristique le quartier du Plateau central, ses rues adjacentes et le centre de Montferrand. Cela permettra aux commerçants qui le souhaitent d’ouvrir en continu sur la période juin-juillet-août, ainsi que deux dimanches par mois tout au long de l’année. Enfin, pour inciter les commerçants à ouvrir le dimanche, la municipalité construira avec eux un programme d’animations sur le plateau Central et dans le Montferrand historique.

UNE COMMUNICATION OFFENSIVE

Une cellule de communication tournée vers l’extérieur sera mise en place. Elle aura pour mission de créer les outils (marque, logo, charte graphique, documents, vidéos, site web, réseaux sociaux…) qui permettront de promouvoir Clermont dans les médias nationaux et internationaux, généralistes ou spécialisés.

Nous mènerons une politique volontariste qui rendra visible la révolution verte en cours à Clermont et qui activera son changement d’image, une image claire et positive. 

Une marque « Clermont », comparable à celle de Lyon (OnlyLyon), sera le totem de notre nouvelle communication. 

Avec les clubs et associations existants, nous créerons un groupe d’ambassadeurs de Clermont (entrepreneurs, sportifs, acteurs culturels…) et inciterons les leaders d’opinion à se mobiliser pour vendre la nouvelle image de la ville. Nous utiliserons aussi tous les relais que nous offrent les Auvergnats expatriés et notamment les Auvergnats de Paris, que nous solliciterons pour être nos ambassadeurs.

UN SUPER REPRÉSENTANT POUR CLERMONT

Sous l’autorité d’un adjoint, un « super représentant » de la ville sera recruté. Appuyé par la cellule communication, il aura pour mission de démarcher tous les groupes industriels et de services ayant vocation à s’inscrire dans notre démarche de green économie et de mobilité durable. Il sera le facilitateur entre ces entreprises et les services de la Ville et de la Métropole, afin d’accélérer les implantations d’entreprises. La coordination sera renforcée avec tous les acteurs du développement du territoire.

UNE MAISON DES ENTREPRISES

Un lieu sera dédié aux entreprises clermontoises et à celles qui veulent s’installer à Clermont, où elles recevront toutes les aides nécessaires. Elles y trouveront des espaces de travail partagé et des salles de réunion pour faire les premières démarches ou organiser des rendez-vous, y compris de recrutements. Là-aussi, nous serons attentifs à instaurer une coordination renforcée avec tous les acteurs du développement du territoire.

LE BUS DE L’EMPLOI

Un bus à l’hydrogène sera aménagé et tournera régulièrement dans les quartiers pour organiser des rencontres entre les services de ressources humaines des entreprises et les jeunes qui recherchent un stage ou un emploi dans la ville. Il sera le totem de notre politique volontariste en matière d’emploi. 

UNE AIRE AUTOROUTIÈRE « CLERMONT VILLE VERTE » 

Nous avons un atout publicitaire à portée de main : L’A75 des milliers d’automobilistes français ou étrangers passent à proximité de Clermont sans avoir l’idée de s’y arrêter. Nous créerons une vitrine de la révolution verte en cours dans notre métropole grâce à une signalisation construite avec des matériaux durables, qui s’étalera sur plusieurs kilomètres. 

Une aire d’autoroute, « Clermont Ville Verte », sera également créée, avec des bornes électriques universelles alimentées par des panneaux solaires, une station à hydrogène, de la restauration bio et locale, un espace d’information ludique et interactif sur Clermont la Verte, et une boutique où seront vendus des produits auvergnats bio et éthiques.

Un hôtel de type écolodge sera également implanté, afin de fixer les visiteurs de passage pour un soir. Cette aire sera reliée par des navettes électriques au centre historique, pour ceux qui voudraient partir à la découverte de Clermont.

Laisser un commentaire