Le temps est venu d’agir !
Faidy-2020-Tract

Chères Clermontoises, chers Clermontois,

Je suis candidat à la mairie de Clermont-Ferrand.

En mars 2020, la liste de femmes et d’hommes que je conduirai – Ensemble,
transformons Clermont-Ferrand
– , se présentera à vos suffrages pour que notre ville trouve un nouveau souffle et prenne un nouveau cap : celui d’une ville verte et solidaire.

Grâce à vous, je serai le premier maire écologiste de Clermont-Ferrand.

Ma candidature tient en trois idées forces :

  1. Une alternance démocratique nécessaire et un renouvellement salutaire à la mairie : nouveaux visages, nouvelles pratiques, nouveaux projets ;
  2. La transformation écologique de notre ville, son adaptation aux grands enjeux de l’avenir : réchauffement climatique, diminution des ressources, érosion du vivant, transition énergétique, modèle
    économique et social ;
  3. Une gouvernance nouvelle de la ville qui associe chaque citoyenne et chaque citoyen qui le souhaite aux grandes décisions.

Rien ne me prédestinait à la politique. Je n’ai jamais exercé de mandat d’élu, ni adhéré à un parti politique dans l’objectif de faire carrière. Comme la plupart d’entre vous, je me suis consacré à mon métier et à ma famille. La vraie vie m’a formé.

Je souhaite aujourd’hui mettre au service de la collectivité ce qu’elle m’a appris.

Dans mon parcours professionnel, j’ai appris à conduire des projets, à gérer des budgets, à dialoguer, à négocier, à manager des hommes et des femmes dans le respect de ceux-ci. Ici, dans la principale entreprise de la ville, et à l’étranger dans les missions qu’on m’a confiées.

Dans ma vie, j’ai appris à écouter les autres, je me suis efforcé d’être utile, j’ai forgé de solides convictions, j’ai pris l’habitude de lever progressivement les obstacles et d’engager des réformes avec respect et bienveillance.

Aujourd’hui, comme chacun d’entre vous, je suis préoccupé par la vitesse et l’ampleur des bouleversements du monde, de notre monde. Plus rien n’est comme avant. Plus rien n’est acquis. Tout vacille. Aucune activité, aucun secteur n’échappent à une remise en cause. Les périls s’accumulent. La peur de l’avenir est de retour. Mais, en même temps, les citoyens se mobilisent, créent, innovent et de nouvelles opportunités de progrès humain apparaissent.

Clermont-Ferrand n’est pas à l’abri des grands bouleversements qui sidèrent notre époque. Les enjeux qui déterminent notre futur et celui de nos enfants se posent dès aujourd’hui. Les dernières canicules et la sécheresse nous mettent face à nos responsabilités. C’est maintenant qu’il faut agir, tous ensemble, pour que le déclin ne soit pas irréversible et que les crises écologique, économique et sociale ne s’agglomèrent pas.

A Clermont-Ferrand, l’avenir ne doit plus être une menace mais un espoir.

Je propose donc à chaque habitant de notre ville de construire avec nous un nouvel horizon collectif et de s’approprier un projet qui donnera un nouveau souffle à Clermont-Ferrand.

Je viendrai à votre rencontre avec mes colistiers afin que vous puissiez exprimer vos attentes et vos souhaits nous dire ce qui, de votre point de vue, est le plus souhaitable. Ce n’est qu’après cette vaste concertation que je vous proposerai un programme de mesures concrètes répondant à vos préoccupations et fondant le changement de cap que je souhaite pour la ville.

Nous construirons ensemble un projet pour Clermont-Ferrand, avant de le mettre collectivement en œuvre.

D’ores et déjà, je prends devant vous deux engagements prioritaires.

UNE POLITIQUE ÉCOLOGIQUE car c’est notre santé, nos liens sociaux et notre équilibre personnel qui sont en jeu.

A découvrir : Pour répondre à l’urgence climatique

J’introduirai la nature au cœur de la ville.

Notre ville est trop bétonnée, trop minérale, trop impersonnelle. Il faut la rendre plus agréable à vivre, ce qui profitera à tous, aux jeunes comme aux plus anciens, aux ménages comme aux entreprises et aux commerces de proximité. Nous verdirons Clermont et transformerons ainsi son visage et son image. Préparer la ville contre les assauts du réchauffement climatique, l’adapter aux transitions économiques et sociales constitue à mes yeux la priorité majeure. Clermont-Ferrand y trouvera un
nouveau dynamisme économique. Les relations sociales s’amélioreront.

Clermont-Ferrand deviendra une ville désirée et désirable où on aime vivre, où l’on souhaite venir puisqu’on y vit bien.

Dans le cadre d’un concours international, j’inviterai les meilleurs spécialistes de l’aménagement paysager à créer une coulée verte allant des Salins à la place Delille en passant par la place de Jaude et par Gaillard. Le cœur de ville deviendra ainsi un lieu emblématique, vaste espace d’arbres, de pelouses, de fleurs, de fontaines, de promenades et de bancs où il fera bon être et se rencontrer.

Nous n’en resterons pas là. Un plan de végétalisation s’appliquera à l’ensemble de la commune. Nous planterons des arbres par milliers dans les rues et les cours d’écoles, sur les places et les carrefours. L’urbanisme intégrera le végétal, dans les bâtiments publics comme sur les façades des immeubles et les toitures. Chaque quartier devra disposer a minima d’un espace vert de type square intégrant terrain de jeux et aire de pique-nique. Nous favoriserons l’implantation de jardins partagés et de fermes urbaines.

Je créerai un Conseil Citoyen et Environnemental

Toute décision structurelle que le Conseil Municipal sera amené à prendre sera d’abord évaluée en fonction de son impact environnemental et de son respect de l’accord de Paris sur le climat. A cette fin, j’installerai un Conseil Citoyen et Environnemental constitué d’experts, de responsables associatifs et de citoyens tirés au sort auquel chaque projet sera systématiquement soumis.

Je proposerai un programme de mesures concrètes.

Après concertation avec les citoyens, les entreprises et les associations sur les mesures susceptibles de concrétiser le changement vers une ville durable et désirable, je vous proposerai un programme orienté vers l’amélioration du quotidien des habitants, qu’il s’agisse des déplacements ou du recyclage des déchets, du logement ou des pollutions. D’ores et déjà, j’envisage de prévoir l’adoption de la gratuité des transports collectifs le week-end dès le mois qui suivra mon élection. Faciliter la mobilité, c’est bon pour la fluidité économique, privilégier les transports en commun, c’est bon pour l’air qu’on respire et pour le climat, les rendre plus accessibles à tous, c’est bon pour la justice sociale.

J’APPLIQUERAI UNE NOUVELLE MÉTHODE DE GOUVERNANCE DE LA VILLE car cette ville vous appartient.

La gestion de notre ville vous concerne. Vous devez donc pouvoir proposer, critiquer, décider, à la différence des pratiques habituelles qui imposent les décisions par le haut. Écoute, concertation, dialogue, participation citoyenne seront mes maîtres mots afin que les choix soient partagés. Je vous fais deux propositions pour illustrer cette nouvelle méthode :

  1. La question de la sécurité ne peut être ignorée tant les incidents et les agressions se sont multipliés ces dernières années. Je constituerai un Conseil citoyen réunissant Clermontoises et Clermontois tirés au sort ainsi que des représentants des policiers qui, éclairé par les meilleurs experts, formulera des propositions au Conseil Municipal. Aucun sujet ne sera tabou.
  2. Avec vous nous mettrons un terme à la bétonisation galopante et non réfléchie de la ville et nous adapterons nos règles d’urbanisme à l’issue d’une grande concertation.
    Je m’engage à aller au-delà des mots ou des apparences sur la démocratie participative. Je mettrai à disposition des habitants des outils qui soient les vecteurs permanents d’une co-construction de la politique de notre ville : une plateforme participative permanente ouverte à tous et un réseau, coordonné par des élus, à l’écoute de Comités citoyens – vraiment représentatifs – dans chaque quartier. Il aura en charge d’imaginer et de promouvoir les innovations susceptibles d’améliorer votre quotidien (services, transports, logements, commerces, environnement, activités sportives, loisirs, enfants…).

Une fiscalité constante

A ces deux engagements prioritaires, j’ajoute que notre projet sera mené à fiscalité constante. Des gisements d’économies existent dans le fonctionnement de la commune et de la Métropole, en concertation avec tous les élus des autres communes et dans le respect des statuts des personnels . Il n’y aura ni augmentation, ni réduction des impôts locaux.

Voici, chères Clermontoises, chers Clermontois, les premiers éléments significatifs de ma candidature à la mairie. Ils sont porteurs de l’ambition de donner un nouveau souffle à Clermont-Ferrand en en faisant une ville verte et solidaire. Ils ne s’accompliront que si vous-mêmes vous y impliquez et vous en emparez.

Laisser un commentaire