Clermont-Ferrand, ville verte

Grande coulée verte au centre-ville, jardins et squares partout dans les quartiers, petites forêts sur les places, sentiers piétonniers, 10 000 arbres supplémentaires, bâtiments et toitures végétalisés… c’est ce que proposent Eric Faidy et sa liste Ensemble, transformons Clermont-Ferrand. Un tournant écologique pour une métamorphose de Clermont : mieux vivre, protéger la santé, maîtriser le réchauffement climatique, changer l’image de la ville et attirer les activités économiques.

Pourquoi ?

L’arbre est le meilleur ami de la ville. De l’herbe, des fleurs, des buissons, des massifs, des bosquets, des petites forêts, des fontaines plutôt que toujours plus de béton et de bitume, toujours plus de voitures, de bruit et de pollution. Nous proposons aux Clermontois de choisir un nouveau système urbain, fondé sur la nature. Lui seul est susceptible de répondre aux principaux défis de l’époque.

Les villes émettent les deux tiers des gaz à effet de serre (GES). C’est là que la bataille contre le réchauffement climatique se gagnera ou se perdra. Or, les arbres et les végétaux sont les meilleures armes de neutralisation des GES.

Les canicules et les sécheresses arrivent. La concentration urbaine aggrave les îlots de chaleur. La santé des populations est impactée, à commencer par celle des plus fragiles. Or, la nature en ville constitue le meilleur rempart de fraîcheur.

L’air des villes se sature de particules dangereuses. Or, le végétal sous toutes ses formes apure l’air et réduit les pollutions.

Oiseaux et insectes disparaissent. Or, la végétalisation de la ville permet de protéger et de reconstituer la chaîne du vivant.

Les eaux de pluie se perdent ou inondent. Artificialisés, les sols sont devenus imperméables. Or, des sols rendus à leur état naturel facilitent l’infiltration des eaux. Leur ruissellement devient utile, car il provoque l’humidification et le rafraîchissement de l’atmosphère.

Le paysage urbain s’enlaidit et donne l’envie de partir, loin du bruit et du béton. Or, l’introduction massive de la nature donne un nouveau souffle à une ville. Elle développe son attractivité. On a envie de s’y installer puisqu’il fait bon y vivre. Les activités économiques et les emplois de demain en dépendent directement.

Comment ?

La métamorphose de Clermont va bien au-delà d’un aménagement paysager. Pour la réussir, il faudra changer de politique, casser du bitume, planter des arbres, réorienter l’urbanisme et les modes d’aménagement. Nous proposons quelques pistes que les habitants de chaque quartier pourront enrichir, modifier ou adapter.

✅ Une coulée verte emblématique

Le cœur de ville offrira un autre visage. Celui d’une rivière végétale où il fait bon déambuler. De la place des Salins à la place Delille en passant par les places de Jaude et Gaillard, une «coulée verte» d’arbres, de bosquets, de pelouses, de fleurs, de fontaines et de bancs enserrera le Plateau central, imposant le végétal à un espace ultra-minéralisé. Cette «coulée verte» aura vocation à devenir la carte de visite de la ville. Sa réalisation sera attribuée à l’issue d’un concours international entre architectes-paysagers. Par référendum, les habitants choisiront le meilleur projet.

Exemple de coulée verte à Nice.

✅ Un espace vert par quartier

L’absence de nature près de chez soi constitue une inégalité sociale supplémentaire. Nous nous engageons à ce que chaque quartier dispose a minima d’un espace vert, square ou jardin. Ils seront conçus comme des salons de verdure et de fraîcheur invitant à la détente, à la promenade, aux rencontres, intégrant terrains de jeux pour les jeunes et aires de pique-nique. Nous transformerons le parc Montjuzet en espace ludique et pédagogique sur la biodiversité.

✅ Planter 10 000 arbres

Sur tout le territoire de la commune et pendant la durée du mandat, nous planterons et entretiendrons 10 000 arbres d’espèces diversifiées et adaptées à résister au réchauffement climatique.

✅ Jardiner la ville

Les Clermontois seront encouragés à jardiner leur espace, en pied d’arbre ou d’immeuble, sur leurs balcons ou leurs fenêtres. Ils seront invités à installer chez eux des jardins familiaux ou des jardins partagés dans leur quartier.

✅ Des sentiers dans la ville

Un plan de rénovation des secteurs piétonniers et des trottoirs sera lancé avec pour priorité leur transformation en sentiers végétalisés.

✅ Végétaliser les bâtiments

Nous nous engageons à verdir les façades et les toits de tous les bâtiments municipaux, y compris les écoles. En outre, les services municipaux végétaliseront les murs pignons donnant sur un espace public de tous les propriétaires volontaires.

Laisser un commentaire